christian_lacroix

 

Grâce à l'intervention de Frédéric Mitterrand, quelques emblématiques pièces de mobilier signées Elisabeth Garouste et Mattia Bonetti pour Christian Lacroix vont aller rejoindre les collections du Musées des arts décoratifs.

Le ministre de la culture, qui a qualifié la disparition de la maison Lacroix de «désastre culturel», a usé du droit de préemption pour acquérir huit pièces vendues aux enchères chez Sotheby's, à Paris, le 26 mai.

Les 98 lots, tous issus de la collaboration entre le couturier et les des deux designers, se sont arrachés pour la somme de 543.342 € (contre une estimation de 350.000 €).

Une paire d'appliques figurant des masques, deux tabourets, une chaise, un portant et une cabine d'essayage, vestige de l'époque "Barbare" du duo de designers (la décennie 1980), pourront ainsi permettre de reconstituer et figer dans l'éternité un instantané du brillant parcours du couturier arlésien.

Onze robes viendront se joindre à l'ensemble, afin, on l'imagine, de consacrer une "Period room " au style Lacroix. End of an era...

53621992_p

v_8_ill_1326550_7927_lacroixlx_5nwjv_1

 

53621725_p

1326556_7_5838_la_chaise_signee_par_les_createurs_garouste_et



 

Source Le Monde