Les designers Humberto et Fernando Campana seront les invités du très controversé Lord Rothschild, à Waddesdon Manor, à partir du 30 avril : une exposition, intitulée "Glass experiences", leur sera consacrée. A quelques oeuvres antérieures viendront s'additionner suspensions et objets de verre, réalisés pour l'occasion en collaboration avec les prestigieuses verreries Venini.

Pour Esperença, lustre de verre destiné à jouer les contrepoints modernes aux fasteux lustres des 18e et 19e siècles de Waddesdon, le verrier de Murano a répliqué à la perfection (et justement, soulignent les frères Campana, "dans toutes leurs imperfections") les figurines de chiffon fabriquées dans la ville du même nom, et déjà mises à l'honneur en 2003 dans la série de fauteuils Multidao.

Jacob Rothschild (né en 1936), 4e baron de Rothschild, a hérité du château d'inspiration "Renaissance française" en 1988. L'ancien directeur du Conseil d'administration de la National Gallery a fait grincer quelques dents en ouvrant les portes de Waddesdon Manor, considéré comme le dernier véritable fleuron du "goût Rothschild" encore ouvert au public, à l'art contemporain.

Cracked Egg (blue), sculpture de Jeff Koons figurant un oeuf, a ainsi fait son entrée au château… à Pâques. Cependant, le baron confie s'être fait violence : « Tous ceux qui évoluent dans le milieu des institutions muséales ou du patrimoine affirment que l'art contemporain attire plus de visiteurs - comme Jeff Koons à Versailles, ou le plafond de Cy Twombly au Louvre. Je suis prêt à parier que le Koons éveillera plus l'intérêt que le Chardin (récemment acheté). C'est bien dommage, mais c'est ainsi. »

La formule dûment éprouvée s'étant avérée efficace (des luminaires d'Ingo Maurer, précédemment exécutés pour le château, sont justement à l'origine de cette collaboration avec les Campana et Venini), Lord Rothschild entend bien continuer sur la même lancée.


Source Londoner's diary Times online