235456_JbjuSUThFobJe5c2OOINT5jsr

Les luminaires (prétendument) "écologiquement corrects" abondent sur le marché. Marques et designers mettent en exergue l'utilisation de composantes 100% recyclables, et insistent sur l'emploi obligé d'ampoules à basse consommation.

Certains d'entre eux ont une démarche plus engagée et originale, comme Courtney Clarke : étudiante à la Cranbrook Academy of Art de Bloomfield Hills, dans le Michigan, elle a imaginé deux modèles de luminaires faits de papier recyclé, dont la suspension  "Ruffle". Pas encore diplômée, Courtney Clarke a cependant été remarquée par Marcel Wanders en personne, auprès duquel la jeune designer vient d'effectuer un stage de trois mois à Amsterdam.


Courtney_Clarke_Ruffle_paper_lamp

 

La suspension "Tide" de Stuart Haygarth avait justement provoqué un raz-de-marée lors de sa commercialisation en 2004. Réalisé à partir de détritus glanés par le créateur sur les plages du Kent, "Tide" peut donc s'enorgueillir de s'inscrire dans une vraie démarche écologique. Revers du succès, Stuart Haygarth est désormais représenté par la très en vue galerie londonienne Haunch of Venison (qui lui consacre sa première rétrospective dès le 1er décembre prochain), propulsant la suspension au rang d'objet de design artistique iconique et tout bonnement inabordable.


alt="Suspension_recyclage_Stuart_HaygarthTide_chandelier" width="446" height="450" />

Suspension_recyclage_Stuart_HaygarthTide_chandelier_detail

 

La démarche de Winnie Lui peut être comparée à celle de Haygarth. Joaillère de formation, celle-ci réalise des bijoux à partir d'objets recyclés. Pour la firme de luminaires Innermost, elle a créé cette année une suspension en série limitée à 50 exemplaires de son "White Chandelier" -également disponible en noir.

 

usupension_eco_design_white_light_innerrmost_winnie_lui

suspension_eco_design_white_liight_innermost_winnie_lui_detail

 

Les créations du designer français Thierry Jeannot avaient attiré l'attention à l'occasion du salon Maison & Objet en 2008. Installé à Mexico, Jeannot a lancé en 2007 son projet "Urban Crafts" en collaboration avec la population locale, particulièrement défavorisée. Les bouteilles PET amassées par ceux-ci deviennent guirlandes et pieds de lampes. Une action plus modeste, faute de moyens de communication peut-être, mais qui mérite d'être encouragée - comme le fait DESIGN 21, programme initié par l'UNESCO en 1995.

 

Thierry_Jeannot_guirlande_lumineuse_eco_designJeannot_ec_odesign_lampe