Le designer Manuel Jouvin vit en Bourgogne et fait travailler... des escargots. Fruit le plus marquant de l'improbable collaboration, son projet de packaging pour escargots farcis est réalisé à base de déjections des dits mollusques -disponible en autant de couleurs que votre nuancier Pantone peut en fournir, le résultat final dépendant du coloris du papier ingéré par les escargots.

L'idée a germé, explique Manuel Jouvin, au fil des travaux de recherche du designer portant sur l'interaction entre bave d'escargot et cellulose (les très sérieux projets Slow prototyping et Process control, qui ont donné lieu à des nappes et photophores).

"Lors de mes recherches, j’ai découvert que le papier coloré avait une influence sur la couleur des excréments d’escargot. En partenariat [avec une éleveuse d’escargots], j'ai créé des packagings à partir d’excréments d’escargot qui accueillent des escargots cuisinés. Ils sont envisagés dans le processus de cellulose moulée en remplaçant le papier recyclé par les déjections d’escargot."

Écologique, entre tradition culinaire et farce potache, insolite et peu ragoûtant : à l'approche des Fêtes, quelle formidable idée de cadeau pour une belle-mère revêche !

 

DejectionWEB5

 

 

source : The die line